Téléchargez un extrait
(2.2 Mo)

" Derf Backderf, à qui on devait le très bon récit de l’adolescence du serial killer Jeffrey Dahmer, mêle dans cette fiction qui aurait pu être vraie, sa passion pour la musique et pour cette période charnière et étrange de la vie, où se décident et se déclarent les passions, des plus belles aux plus déviantes. Autobiographie et hommage, histoire et fantasmes se côtoient avec finesse, émotion et un humour mordant. " Radio Nova

" C’est un vrai bonheur de découvrir de la bande dessinée indépendante américaine de cette trempe." dBD

" Attendu au tournant après la claque suscitée par « Mon ami Dahmer », sa première BD publiée en français, l’américain Derf Backderf prouve que son succès n’était pas dû à un coup de chance… Désopilant et enlevé, Punk rock et mobile homes dépeint simultanément les coulisses d’une scène musicale alors underground et la condition adolescente des américains de l’époque." 20 Minutes

" Pour faire court, cette histoire au plancher est la BD à se procurer d’urgence pour bien débuter l’année tellement elle répond à tous les critères requis de la Sainte Trilogie du trois-accords originel. " Rock & Folk

Punk Rock et mobile homes
Backderf, Derf
Titre original : Punk Rock and trailer parks (Etats-Unis)
Traduction de Philippe Touboul, lettrage de Hélène Duhamel

Située au début des années 1980, dans la banlieue d’Akron, une ville de la Rust Belt frappée par la crise économique, Punk Rock et mobile homes est une comédie déjantée dans le milieu de la musique punk. Le personnage principal, Otto Pizcok, dit « Le Baron », est en terminale et vit dans le parc de mobile-homes appartenant à son grand-oncle. Gros balèze féru du Seigneur des Anneaux à la personnalité un peu borderline, il est à la fois admiré et incompris de ses camarades de classe. Grand fan de musique punk, il fréquente assidûment The Bank, la principale salle de concerts punk d’Akron, alors appelée « The New Liverpool ».
Grâce à son impressionnant aplomb, Otto parvient à se débarrasser de son image de nerd pour devenir le guide/roadie de sommités du Punk telles que Joe Strummer ou les Ramones. Il devient même chanteur, et parvient à ses fins avec la gent féminine, mais il finit par péter les plombs en plein concert et, comble de l’horreur, se retrouve seul à l’approche du bal de fin d’année.

Avec ses personnages baroques, ses dialogues et situations rocambolesques, Punk Rock et mobile homes est à mourir de rire, tout en étant un véritable documentaire sur la scène punk des années 1980, telle que Backderf l’a lui-même connue dans sa jeunesse.

Lauréat Prix Bulles Zik 2014

Informations
Parution le vendredi 14 février 2014

Format : 17x25 cm, broché
160 pages n&b
Prix de vente : 19 euros
ISBN : 978-2-916207-95-7

John « Derf » Backderf est né en 1959 à Richfield, une petite ville de l’Ohio où il passera toute son enfance. Après un bref passage dans une école d’art, il retourne chez lui et travaille un an comme éboueur, avant de recevoir une bourse pour l’université de l’Ohio où il suivra un cursus en journalisme tout en réalisant des illustrations pour le journal local. Une fois diplômé, Derf Backderf devient journaliste pour un quotidien de Floride, puis abandonne cette carrière pour se lancer dans la réalisation d’un strip, "The City", qui durera vingt-deux ans et sera publiés dans plus de 50 hebdomadaires américains.
Le premier roman graphique de Derf Backderf, "Punk Rock & Mobile Homes" (publié en 2014 chez çà et là), a été consacré comme l’un des meilleurs romans graphiques de 2010 par le magazine Booklist. En 1994, Derf Backderf avait commencé à travailler sur la réalisation de "Mon ami Dahmer" ; le livre sera finalement publié en 2012 aux États-Unis, puis en 2013 en France. "Mon Ami Dahmer" a reçu le Prix Polar SNCF 2014, le Prix Révélation du Festival d’Angoulême 2014 et le Prix littéraire des lycéens de la région PACA 2015. Le troisième roman graphique de Derf Backderf, "Trashed", a été publié en 2015 en France et aux États-Unis. Le livre a reçu le Prix Tournesol 2016 de la bd écolo de l’année et a été sélectionné pour le Prix BD Fnac 2016.
Derf Backderf a été nominé pour deux Eisner Awards et a reçu de très nombreuses récompenses pour son travail de dessinateur de presse, dont le prestigieux Robert F. Kennedy Journalism Award du dessin politique en 2006. Il vit à Cleveland (Ohio) avec sa femme Sheryl Harris (journaliste lauréate du Prix Pulitzer) et leurs deux enfants.