"Déprimant, peut-être. Mais proprement fascinant avant tout." Lire

"Une oeuvre raisonnée et incontournable à l’usage de toutes les personnes ayant un boulot de merde et qui s’estiment flouées du sol au plafond par la vie quotidienne" Rock & Folk

"Dernier volume d’une anthologie indispensable" Trois couleurs


Anthologie American Splendor, Volume 3
Pekar, Harvey
Titre original : American Splendor
Traduction de Jean-Paul Jennequin

« La vie ordinaire, c’est un truc assez complexe », voilà la devise de Harvey Pekar, auteur de la mythique série American Splendor.
Au début des années 1960, Harvey Pekar rencontre Robert Crumb et découvre la bande dessinée underground. Fasciné par les possibilités offertes par ce médium, il développe un projet de série autobiographique et, incapable de dessiner, il convainc Crumb et un dessinateur local, Garry Dumm, d’illustrer les premières histoires. En 1976 il décide d’auto-éditer la série American Splendor, à laquelle la fine fleur de la scène indépendante américaine va participer. Il révolutionne ainsi le genre et crée la première série de bande dessinée autobiographique.

Ce dernier volume de l’anthologie consacrée à la série de Harvey Pekar couvre les années 1993 à 2004. Pekar y décrit notamment son combat contre un cancer lymphatique au début des années 1990, ses conflits avec sa dernière femme, Joyce Brabner, son départ à la retraite, mais aussi son regain de notoriété au moment de la sortie du film American Splendor, avec la verve qui le caractérise.

Les histoires de ce volume sont toutes écrites par Harvey Pekar et sont dessinées par une pléiade d’auteurs parmi lesquels Gary Dumm, Frank Stack, Joe Sacco, Jim Woodring, Robert Crumb, Ed Piskor et Gerry Shamray. Harvey Pekar est décédé en juillet 2010.

Informations
Parution le jeudi 15 septembre 2011

Format : 20x26 cm, broché
204 pages n&b
Prix de vente : 20 euros
ISBN : 978-2-916207-57-5

Harvey Pekar est né en 1939 à Cleveland dans une famille de commerçants issus de la communauté juive d’Europe de l’Est, il grandit avec le yiddish comme langue maternelle. En 1966, il commence à travailler aux archives d’un hôpital de Cleveland. Autodidacte et grand lecteur il suit avec ferveur l’éclosion de la bande dessinée underground, et sa rencontre avec Robert Crumb à la fin des années 60 le convainc de se lancer dans l’écriture d’histoires autobiographiques. Il commence à auto-éditer American Splendor en 1976. Le relatif succès de la série au début des années 80 et le style ultra polémique de Harvey Pekar lui permettent de devenir l’un des participants réguliers de la plus grande émission de talk-show aux Etats-Unis:Late Night with David Letterman. Il se fait débarquer suite à des remarques acerbes à propos de la société General Electric (propriétaire de la chaîne NBC qui diffusait l’émission). Harvey Pekar continue ensuite de publier American Splendor, tout en ayant une activité de journaliste free lance pour la presse et la radio, spécialisé dans son domaine de prédilection : le jazz. En 1995 il co-écrit avec sa femme Joyce Brabner un roman graphique sur son combat contre le cancer, Our Cancer Year.

Harvey Pekar est décédé en juillet 2010 à Cleveland. Il avait pris sa retraite 2001, après avoir travaillé 35 ans dans le même hôpital de Cleveland. Il a toujours continué d’écrire des chroniques de livres, de disques ainsi que des nouvelles pour American Splendor.