Téléchargez un extrait
(1.4 Mo)

"Ses dialogues frappés de véracité et son dessin faussement brouillon font d’Ulli Lust une voix incontournable de la bande dessinée contemporaine." Le Monde

"En quelques cases [Ulli Lust] nous happe par son style mordant, cru (voire parfois cul) et plein d’ironie. À quand la suite ?" Causette

"Fraîcheur et franchise du propos, sens de la narration, capacité à faire passer les sentiments et ressentir les émotions : on retrouve dans le nouveau livre d’Ulli Lust la puissance des précédents." Livres Hebdo

"Il faut beaucoup de courage et de talent pour livrer un récit aussi haletant qu’honnête de ses années de jeunesse." Books

"Une conteuse d’exception." dBD

"Ce roman graphique autobiographique est une réussite totale. On salue le courage de l’auteure pour ce récit sans compromis, qui dénonce entre autres, la violence faite aux femmes." BDCaf’ Mag

Alors que j’essayais d’être quelqu’un de bien
Lust, Ulli
Titre original : Wie ich versuchte ein guter Mensch zu sein
Traduction de Paul Derouet

Confessions sur une jeunesse amoureuse agitée, cinq ans après les événements décrits dans Trop n’est pas assez (Prix Révélation Angoulême 2011 et Prix Artémisia 2011).

Autriche, 1989. Ulli Lust a vingt-deux ans et vit désormais à Vienne, où elle tente de faire carrière comme illustratrice tout en alternant petits boulots et aide sociale. Elle revient tous les week-ends chez ses parents, dans la campagne autrichienne, pour passer du temps avec son jeune fils, Philipp, qu’elle a eu à dix-sept ans suite à une rencontre sans lendemain. Ulli vit avec Georg, acteur dans une petite troupe de théâtre, limite dépressif et beaucoup plus âgé qu’elle. Suite à une rencontre dans un parc, elle s’engage dans une relation avec Kim, un jeune Nigérian récemment arrivé en Autriche, et une intense passion charnelle va se nouer entre eux. Mais Ulli tient à continuer sa relation avec Georg, tout en étant avec Kim...

Ce nouvel opus autobiographique d’Ulli Lust est une réussite totale. On y retrouve son sens de la narration, le talent de cette auteure pour mettre en scène sa jeunesse, et sa capacité à transmettre aux lecteurs les émotions, les passions, les peurs qu’elle a elle-même ressenties des années auparavant.

Informations
Parution le mardi 14 novembre 2017

Format : 17x23cm, broché
368 pages bichromie
Prix de vente : 26 euros
ISBN : 978-2-36990-246-1

Ulli Lust est née en 1967 à Vienne (Autriche) et vit depuis 1995 à Berlin, où elle a fait des études artistiques à la Kunsthochschule. Elle commence sa carrière comme illustratrice de livres pour enfants en 1993 et se lance dans la bande dessinée en 1998. Elle pratique la bande dessinée-reportage et réalise des illustrations pour de nombreux journaux ou magazines, notamment Le Monde diplomatique.

Ulli Lust participe à l’anthologie de bandes dessinées,"Alltagsspionage"publiée chez Monogatari en 2001, puis elle réalise de nombreux ouvrages dont "Fashionvictims, Minireportagen aus Berlin" (2008, Avant-Verlag). Elle a participé au collectif "Pommes d’amour" (publié en 2008 chez Delcourt) et L’employé du Moi a édité en 2009 son récit érotico-mythique : « Airpussy ». Publié en 2009 en Allemagne, et en 2010 en France, « Trop n’est pas assez » (Heute ist der Letzte Tag vom rest Deines Lebens »), a remporté le Prix Révélation Angoulême 2011 et le Prix Artémisia 2011. "Voix de la Nuit" (Flughunde), a été publié en 2013 en Allemagne. En 2014, Ulli Lust a reçu le prestigieux Prix Max und Moritz de la meilleure artiste de bande dessinée de langue allemande.

Ulli Lust est également la créatrice du site de publication online electrocomics.com où elle publie des e-books et des strips d’auteurs du monde entier.