La capacité de survie
Kim, Sung-hee
Titre original : 오후 4시의 생활력 (Corée)
Traduction de Yeong-hee Lim et Mathilde Colo

Une femme coréenne en proie à des doutes existentiels dans une société ultralibérale qui laisse de nombreuses personnes dans la précarité.

Yeong-jin, jeune quarantenaire, enseigne dans un lycée privé protestant de Séoul. Elle est confrontée à des violences sociales de toutes parts. Non titulaire, elle se sent obligée, pour conserver son poste, d’accepter tout ce que lui demande son employeur. Submergée de travail – elle s’occupe aussi des enfants de sa sœur pendant ses vacances – elle souffre de n’avoir aucune reconnaissance de sa hiérarchie. Son petit ami travaille dans une association d’aide aux travailleurs migrants qui se font exploiter par les agriculteurs coréens dans des conditions qui frôlent l’esclavagisme. Sa mère continue à faire les ménages bien qu’ayant l’âge de la retraite. Et Yeong-jin vient de subir un hystérectomie… La violence de la société libérale l’affecte de plus en plus et l’amène à se poser des questions sur son rapport au travail, sur sa relation avec ses parents et sur l’avenir de son couple.

Superbe portrait d’une femme en révolte, La Capacité de survie est une réflexion très personnelle, politique et sociale, sur l’état d’un pays et l’état d’une femme.

Informations
Parution le vendredi 20 août 2021

Format : 16x22cm, broché
200 pages bichromie
Prix de vente : 20 euros
ISBN : 978-2-36990-294-2

Kim Sung-hee est née en 1975 en Corée. Elle a commencé sa carrière dans le manhwa en publiant des dessins de presse dans le journal de son université. Elle est l’autrice de plusieurs bandes dessinées inédites en France, qui traitent toutes de thèmes de société : "Le Yongsan où j’habitais" (récit de l’expropriation violente des habitants d’un immeuble de Séoul), "La Chambre immaculée" (enquête sur une épidémie de leucémies dans une usine de semi-conducteurs Samsung) ou encore "Nasty Bitch" (sur les femmes coréennes célibataires). Son dernier livre publié à ce jour, le roman graphique "You Are Black" (la vie d’un jeune mineur dans les années 1980), est paru en 2018.
Kim Sung-hee réside actuellement à Gangneung, en province, et continue de dessiner.