Téléchargez un extrait
(1.3 Mo)

" La relation complexe entre Gongju, sa mère et sa grand-mère, s’avère émouvante et passionnante, tissage d’une belle justesse d’affects contradictoires, constamment à fleur de peau et ne se frayant pourtant que rarement un chemin vers la parole." ActuaBD

" Une radiographie magnifique du patriarcat à travers deux portraits de femmes d’une corée du sud actuelle. " RTBF

" Révélant une auteure prometteuse, extrêmement précise dans son récit habité par la force de l’expérience personnelle, et ses dessins, Deux Femmes livre un panorama édifiant de la condition des jeunes Coréennes. " Livres Hebdo

Deux femmes
Aram, Song
Titre original :
Traduction de Yeong-hee Lim

Dans ce récit intimiste, en grande partie autobiographique, l’autrice sud-coréenne Song Aram retrace l’amitié de deux femmes vivant entre Daegu (grande ville du sud du pays) et Séoul et qu’a priori tout sépare : leur caractère, leur rapport aux hommes, leur milieu familial…

Gongju, une jeune femme plutôt réservée et originaire de la ville de Daegu, a abandonné ses études puis a travaillé comme serveuse en attendant de pouvoir trouver du travail dans la presse à Seoul. Elle et la très enjouée Hing-yeon se sont rencontrées sur Internet grâce à un blog et sont liées d’amitié une fois Gongju installée à Seoul. Après quelques années de galères à travailler comme rédactrice pour des tabloïds ou des sites de commerce, Gongiu apprend à Hong-yeon qu’elle a décidé de quitter Séoul pour retourner vivre dans sa ville natale et s’occuper de sa mère malade. Au même moment, Hong-yeon annonce à son amie qu’elle est enceinte et qu’elle va se marier alors qu’elle a toujours été contre l’idée du mariage. La vie de famille va être particulièrement éprouvante pour la jeune femme confrontée à sa belle-famille et à un mari peu bienveillant. Les deux femmes vont se suivre à travers une correspondance régulière. Les histoires délicatement intriquées de Hong-yeon et Gongju donnent un aperçu de la réalité de la société coréenne, conservatrice et patriarcale.

Informations
Parution le mercredi 12 septembre 2018

Format : 17x24 cm, broché
168 pages deux couleurs
Prix de vente : 18 euros
ISBN : 978-2-36990-256-0

Song Aram est née à Séoul en 1981. Elle a toujours rêvé d’être dessinatrice mais la vie ne lui a pas facilité la tâche ; après des errances liées à son incapacité à s’adapter au système scolaire, elle finit par faire des études de droit, jusqu’au jour où elle assiste par hasard à un cours de manhwa et se découvre plus de passion pour cet art que pour ses études. Elle parvient à changer de voie et devient dessinatrice. Elle décide alors de partager un atelier avec des camarades qu’elle a connus pendant les cours de manhwa. À partir de 2007, elle publie régulièrement des œuvres en partie autobiographiques dans le magazine Sal. En 2013, elle publie dans le magazine Jayu la première partie de ce qui deviendra ensuite « Deux femmes ». Son premier manhwa, « Je n’arrête pas de penser à toi » (paru en 2015 en Corée), a d’abord été publié sous forme de feuilleton sur son blog, puis sur le site de BD en ligne Lezhin Comics. « Deux Femmes » a été publié en 2017 en Corée du Sud aux éditions Esoope.